sdf Se former à la médiation - ADBDP
logo
ASSOCIATION DES DIRECTEURS DE BIBLIOTHEQUES DEPARTEMENTALES DE PRET Dernier ajout – 17 juillet 2015.
Accueil du site > Journées d’étude > Les journées d’étude annuelles > Journées d’étude 2003 : Les relations > Du côté de l’équipe > Se former à la médiation

Se former à la médiation

Atelier 2 animé et rapporté par Françoise Hecquard, Directrice de la BDP des Yvelines , et Annie Dourlent, Directeur de la BDP d’Ille-et-Vilaine

publié le jeudi 25 août 2005

impression

Nous avons préparé l’atelier en proposant quatre axes de réflexion à l’ensemble du groupe. Ce que nous rapportons ici, n’est ni exhaustif, ni définitif ; cela traduit simplement la mise en communs de réflexions sur une heure et demie d’atelier seulement.

La première question consistait à se demander ce qu’est cette fameuse médiation à laquelle il conviendrait de se former.

Quatre grandes fonctions impliquant la médiation ont été retenues :

  • la négociation, la recherche d’accord
  • la transmission de savoir, d’état d’esprit, d’attitude
  • la création d’ouverture vers, l’ouverture d’accès à...
  • la facilitation des rencontres

Nous avons tâché de démarquer la médiation de la simple information : la médiation est une forme de communication basée sur le dialogue, l’échange, la création de liens. Elle vise à créer des passerelles entre les personnes, les compétences, les points de vue.

Il convient de bien distinguer information de communication. Dans l’information, il n’y a pas échange, mais univocité du message de l’émetteur vers le récepteur. La communication suppose le retour, l’échange, l’inter-modification des messages échangés.

La deuxième question consistait à se demander en quoi la médiation concerne les BDP.

Le Bédépiste, a-t-il été dit, est un médiateur tous azimuts : il doit créer du lien avec de très nombreux interlocuteurs ; il est souvent en situation de négociation ; il doit former les responsables à des situations de médiation dans leurs bibliothèques et dans leurs communes.

Si la BDP, qui anime un réseau, ne met pas en œuvre son rôle de médiateur, c’est tout le système qui peut disfonctionner.

Certains se sont demandés si l’on n’était pas encore beaucoup, beaucoup trop, dans le mode de la prescription vis-à-vis des bibliothèques partenaires, plutôt que dans la médiation. Il ne s’agit pas de donner un catalogue de consignes aux partenaires, mais bien d’être à l’écoute et d’observer le terrain.

Il a été débattu du fait de savoir si la médiation n’est pas, au fond, une technique pour faire admettre un modèle qui serait imposé ? Le débat a posé la question de l’usage de la médiation comme manipulation pour arriver à des fins finalement imposées à l’avance... Pour rester dans la médiation, il faut garder une attitude active de réceptivité, d’écoute, de participation.

La suite de l’atelier a consisté à caractériser la médiation pour en faire un peu le paysage au sein de la BDP.

Les activités où la médiation est mise en œuvre :

  • Partenariat et collaboration
  • Accompagnement
  • Conseil
  • Accueil

La conclusion est donc que, dans les équipes, il y a beaucoup de personnes concernées par la médiation.

Les types d’interlocuteurs qu’on peut avoir en situation de médiation dans les BDP  :

  • Equipe
  • Elus locaux des communes, du conseil général
  • Fournisseurs
  • Responsables de bibliothèques
  • Intervenants...

Les contextes de médiation :

  • Relation hiérarchique (duel ou duo ?)
  • Collaboration
  • Conflit
  • Prestation de service
  • Consommation

Les supports possibles d’une situation de médiation

Animation (nourriture, boisson, gastronomie)
Réunions
Téléphone
Journaux départementaux
Tournée
Rendez-vous
Stages de formation

La formation à la médiation

Le dernier point, insuffisamment traité du fait du manque de temps concernait la formation à la médiation.

Qui forme-t-on à la médiation ? Les responsables de secteurs
Chefs de services
Formateurs
Chauffeurs
Il faut former donc tout le monde, y compris les responsables des bibliothèques partenaires.

Former à la médiation, pourquoi ?

Savoir écouter
Savoir dire oui, non, savoir se positionner
Savoir faire des critiques constructives
Savoir reformuler, argumenter, savoir se taire
Savoir différencier la personne et la fonction (pour soi-même et pour les autres)
Savoir se distancier d’une situation
Savoir distinguer les enjeux et les objectifs de chacun
Savoir s’adapter
Savoir élaborer des stratégies
Savoir gérer ses émotions dans la situation de communication dans laquelle on est engagé (il ne s’agit pas de les étouffer, mais de s’en servir comme d’un outil supplémentaire.)

Comment se former à la médiation ?

  • Par la formation proprement dite
  • Par un état d’esprit permanent d’échange au sein de l’équipe
  • Par le tutorat : ceux qui savent accompagnent les autres ( compétences ou qualités au sein de l’équipe ou aide d’un intervenant extérieur, d’un coach...)
  • Par le travail sur la créativité : il faut avoir de l’imagination pour trouver ou proposer des solutions, pour modifier des démarches ou des comportements.


Commentez cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Informations éditeur | Espace privé | SPIP