sdf L'action culturelle en BDP - ADBDP
logo
ASSOCIATION DES DIRECTEURS DE BIBLIOTHEQUES DEPARTEMENTALES DE PRET Dernier ajout – 17 juillet 2015.
Accueil du site > Journées d’étude > Les journées d’étude annuelles > Journées d’étude 2002 : L’action culturelle en BDP, locomotive ou danseuse (...) > Les publics au coeur de l’action culturelle > L’action culturelle en BDP

L’action culturelle en BDP

Enquête réalisée dans le cadre des journées d’études de l’Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt de 2002
Dépouillement et analyse par Didier Guilbaud, Directeur départemental des Bibliothèques et de la lecture de Touraine

publié le lundi 15 août 2005

impression

Cette enquête avait pour objet de tenter une approche quantitative des différentes activités des BDP dans le domaine de l’action culturelle. Au delà des domaines connus que les questions fermées permettait de noter, l’enquête repère des axes de travail des BDP, des pratiques nouvelles et la philosophie qui se dégage de l’action quotidienne.

I - Les différentes activités

La première question portait sur les différentes activités pratiquées par les BDP. Un choix d’activité était proposé dans le questionnaire, que ces activités soient pratiquées en direct ou non par les BDP , qu’elles soient partenaires ou opérateurs. Les résultats bruts sont les suivants :

1 - Résultats et grands axes

Type d’activité

Nbre d’occurrences Pourcentage
balades littéraires 11 22%
lectures à haute voix 28 55%
lectures publiques 18 35%
accueil d’auteurs 31 61%
concerts 9 18%
expositions 44 86%
soutien à l’édition 18 35%
autres 15 29%
activités contes 32 63%

On remarque donc que les 51 BDP qui ont répondu au questionnaire pratiquent l’action culturelle, de manière diverse et variée. On note une prédominance forte de l’ " exposition ", qu’elle soit pure création de la BDP ou prêt d’expositions. Si les réponses sont concentrées sur les champs d’action culturelle proposés, 29 % des réponses concernent des activités " autres ".

Les grands axes de ces activités sont analysés plus loin (actions particulières) et une liste de ces actions est donnée en annexe.

Un regroupement des activités par type d’activité permet néanmoins de lire ces résultats de manière plus précise :

Type d’activité

Nbre d’occurences Pourcentage
Activités de lecture et contes 57 28%
accueil d’auteurs et édition 49 24%
activités contes 32 16%
concerts 9 4%
expositions 44 21%
autres 15 7%
total 206 100%

— >

Le regroupement des activités permet de dégager 3 grands axes :

  • une prééminence forte des activités culturelles tournées autour du livre, la littérature et le conte,
  • l’exposition n’est pas (plus ?) l’action culturelle principale (1),
  • les activités autour de la musique sont très peu représentées.

3 - Les prêts

a) Expositions et matériels associés

Type de prêt

Nbre% des BDP
Grilles caddie4476%
Expositions5493%
Vitrines2747%

Autre matériel

2441%

Les BDP sont donc majoritairement un centre de ressources qui met à disposition des bibliothèques partenaires des expositions et du matériel ; : grilles d’exposition de type " caddie ", vitrine et autre. Le prêt d’expositions est largement représenté.

a) Autres prêts de matériels

Liste non exhaustive des autres prêts(2) :

  • matériel lié à des activités de lecture de type " Petite enfance " :
    • coussins
    • kamishibaï
    • raconte tapis,
  • présentation de documents et documents variés :
    • valises thématiques
    • supports livres
    • présentoirs
    • matériel audiovisuel et informatique, projecteurs, et

II - Les actions particulières

1 - Actions nationales et régionales

Les BDP, probablement en raison de leur rôle de diffusion de l’information culturelle signalent largement les grandes manifestations nationales dans le cadre de leurs activités d’animation :

  • Lire en Fête
  • Le printemps des poètes
  • Le mois du film documentaire

ou encore la manifestation " Littinérance " en partenariat avec l’ agence de Coopération

Des actions liées aux manifestations nationales se produisent ou ont des déclinaisons départementales :

  • Lire en fête départemental
  • Théâtre pour lire en fête
  • Semaine de la science
  • Journée départementale de la Lecture Publique (56)

2 - Actions départementales

Ces actions s’expriment par la participation de la BDP à la politique en faveur de la lecture : soutien aux festivals littéraires, aide à la promotion de la lecture, valorisation du patrimoine culturel littéraire et plus particulièrement dans le cadre d’une action culturelle dans les collèges.

Certains départements organisent des manifestations particulières où la BDp est plus ou moins fortement engagée. :

  • Fête du ciel pyrénéen : festival international de cerfs volants et rapaces,
  • semaine culturelle,
  • Une plage à la page (BDP du Pas-de- Calais).

3 - Salons du livre

De nombreuses BDP participent ou organisent elles-même des salons du livre

  • Le Salon du livre jeunesse " A l’abordage "
  • Premier festival de la BD à Tarbes
  • salon du livre et du multimédia
  • Stand au salon du livre de Colmar
  • Des livres et des bébés
  • Carambolimages
  • Couleurs Caraïbes
  • Premiers romans en tournée
  • Salon du livre du terroir d’Hermettan
  • La tente à lire : festival au bonheur des momes
  • Été à lire
  • Lettre frontière

4 - Autres actions particulières

Ces actions sont liées soit à la structuration particulière du réseau, tel que dans le département de la Drôme (action au niveau des médiathèques ouvertes au public) la Fête des Bibliobus dans le Haut-Rhin, ou touchent des domaines culturels proches, ou encore des activités qui n’ont pas été évoqués précédement :

  • soirées cinéma,
  • accueil d’éditeurs,
  • conférences,
  • défis lecture,
  • participation au prix " Découvertes " de Mantes-la-Jolie.

III - Le service " animation "

1 - Service animation ou non ?

La première question portait sur l’existence ou non d’un service animation. Oui répondent 41 BDP soit 79% des BDP. Les observations faites par les BDP où il n’existe pas de service animation portent essentiellement sur le fait que l’action culturelle est le fait de tous les agents. L’inexistence d’un service en tant que tel ne prouve par que la BDP ne s’implique d’une manière ou d’une autre dans l’action culturelle.

2 - Le personnel

Le nombre d’agents total recensé est de 87,5 soit une moyenne de 2,13 agents (ETP) par BDP affectés à l’animation.

La qualification de la personne responsable du service se décline de la façon suivante :

QualificationNombre%

Conservateurs

512%
Bibliothécaires1537%
Assistants Qualifiés 1434%
Agent 13%
autres 13%
Emploi jeunes 25%

Il est entendu que ces fonctions n’occupent pas nécessairement ces agents à temps plein.

3 - Le budget du service

45 bibliothèques sur 52 disposent d’un budget pour un total de 102 422 € soit une moyenne de 22&nbso;760,44 € par BDP (env. 150000 F). 22 BDP affirment disposer d’un budget communication identifiable ou non.

Le budget provient totalement de dotations du Conseil Général pour 19 BDP. Onze BDP signalent la participation d’autres collectivités, une seule l’implication du mécénat, une seule une participation du public.

IV - Partenariats et réalisation des actions et licence...

1 - Partenariats

toutes les communes du département 8
bibliothèques du réseau uniquement 46
des associations 18

Les réponses laissent logiquement apparaître une prédominance forte d’un travail en direction du réseau sous le principe de " dynamiser le réseau ". On voit apparaître des actions dans le cadre de l’intercommunalité (Mayenne, Pas-de-Calais) ou des bibliothèques ouvertes au public (Drôme).

2 - La réalisation des actions

la BDP elle-même37
associations26
service culturel du département6
autres16

Autres structures réalisatrices :

  • structures intercommunales (53) ou communautés de communes (62)
  • Centre régional des lettres (39)
  • artistes (32)
  • éditeurs (2)

3 - Licence d’entrepreneur de spectacle

9 BDP répondent à la question. Cela signifie-t-il que cet aspect soit inconnu ? Sur 9 réponses :

Le Directeur de BDP

0
le Président du CG5
Pas de licence1
ADAC1
Vice-président culture1
Directeur des affaires culturelles1

IV - Conclusions ? Le rôle de la BDP dans le domaine de l’action culturelle

Citations : " On ne dira jamais assez l’importance des animations concertées et constituées autour du livre. Le centre de ressources que représente la BDP est à la fois initiateur, moteur et assistance logistique et technique " (BDP 06)
" Aucune de nos actions culturelles n’est menée en faveur de la BDP. Seul l’intérêt des bibliothèques du réseau justifie et motive nos différentes actions. " (BDP 66)

Acteur culturel ou prestataire de service ? La BDP se situe sur ces deux terrains et les commentaires donnent de précieuses indications sur le sens que les établissements donnent à cette action.
Majoritairement la BDP joue un rôle d’achat et de diffusion d’expositions (par le prêt).
Minoritairement la BDP joue un rôle de concepteur et réalisateur de spectacles.

Tôle de conseil

Par contre elle joue un rôle de conseil :
" la BDP met en place des stratégies visant à stimuler le " réseau " pour la mise en place d’actions puis à l’aider à l’accompagner dans la mise en place concrète des projets jusqu’à leur réalisation finale. service impliqué dans la politique du CG " (BDP 22) " La BDP instruit les dossiers présentés et les soumet à l’assemblée départementale. La BDP est dans certains cas l’initiatrice de projets en partenariat avec des associations " (BDP 25)

Dynamiser le réseau

" La bibliothèque ne se situe pas comme un producteur de spectacles (parmi de nombreux autres) Elle cherche d’abord à encourager et aider les bibliothèques de son réseau à monter leurs propres animations. Elle organise occasionnellement des actions pour faire apparaitre ce réseau " (BDP 18)

LA BDP contribue à la circulation de l’information concernant l’animation en répondant aux demandes de dépositaires. (Mise à disposition des plaquettes des compagnies théâtrales et intervenants divers). La BDP n’a pas de service animation en tant que tel. Les heures sont réparties entre les bibliothécaires adjointes au directeur pour chaque manifestation.

Outre qu’un questionnaire présente de facto des limites, il ressort une certaine ambiguïté de l’action culturelle et une absence d’autonomie par rapport aux autres activités de la BDP. La liaison animation/formation resterait à explorer dans un domaine où la BDP n’agit pas seule. L’action culturelle n’est-elle pas un secteur en développement avec d’autres partenaires ?


Notes

(1) Elle était probablement à l’origine de " l’animation " en BDP. L’exposition est un support d’information différent du livre qui se prête au même titre que celui-ci.

(2) Qui ne sont pas quantifiables. Cette liste reprend les réponses.



Commentez cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Informations éditeur | Espace privé | SPIP