sdf Enquête sur l'intercommunalité : résultats et analyses - ADBDP
logo
ASSOCIATION DES DIRECTEURS DE BIBLIOTHEQUES DEPARTEMENTALES DE PRET Dernier ajout – 17 juillet 2015.
Accueil du site > Journées d’étude > Les journées d’étude annuelles > Journée d’études 2000 : Bibliothèques départementales et développement (...) > Enquête sur l’intercommunalité : résultats et analyses

Enquête sur l’intercommunalité : résultats et analyses

Synthèse réalisée par Didier Guibaud, Direction Départementale des Bibliothèques et de la Lecture de Touraine
et Florence CORDIER, Stagiaire ENSSIB
et mis en phrases par Dominique Lahary, Bibliothèque départementale du Val d’Oise

publié le lundi 15 août 2005

impression

1. Présentation de l’enquête

Objet

Il s’agissait de réaliser une photographie de l’existant et des projets en cours en matière d’intercommunalité (voir en annexe de cette présentation le texte de l’enquête).

Présentation

La présentation de l’enquête s’articule autour de trois axes :

  • L’existant dans les domaines culturels et sportifs, dans le domaine plus spécifique des bibliothèques, et l’incidence des réalisations intercommunale
  • les projets et positionnement du conseil général notamment au regard des lois Voynet-Chevènement
  • les sujets de débats professionnels

Méthode d’analyse

Sur 100 questionnaires envoyés, 31 ont été retournés.

L’évaluation quantitative des réponses aux questions fermées est difficile : l’absence de réponse signifie-t-il que le répondant ne sait pas s’il peut répondre oui ou non ?

Les questions ouvertes offraient toutes la possibilité d’un complément d’information qui a été largement utilisé. Sur certains point ont été fournis des catalogues de réalisations ou de propositions.

Au total, le dépouillement de ce questionnaire permet de dégager des tendances et de repérer certaines interrogations et attentes des professionnels des BDP.

2. L’existant

Les réalisations intercommunales dans les domaines de la diffusion culturelle, de la musique, du patrimoine et du sport révèlent une logique de regroupement

  • autour d’un équipement (école de musique, structure sportive)
  • autour d’une pratique (culturelle, sportive).

Diffusion culturelle

  • Dans le domaine des arts et du spectacle vivant, sont cités les festivals (Bouche à oreille, Jura), les expositions de peinture (CDC Coteaux de Haute-Seille), la danse (en Essonne).
  • En musique sont cités les concerts (Indre, Orne, Drôme, ....), les festivals (Portes du pays d’Auge, Orne) ; les écoles de musique et/ou d’art dramatique intercommunales ou à vocation intercommunale (Alpes-de-Haute-Provence).
  • Dans le domaine du patrimoine sont cités la restauration d’une église romane dans le pays de La Châtre (Indre), les musées gérés en intercommunalité (musée du Rouergue, musée de l’épicerie), les inventaires par canton.
  • Sont enfin évoqués des structures :associations de développement (Alençon, Orne), collectif de villes (Essonne), Pays (Loir-et-Cher) et des outils : office départemental d’action culturelle, schémas culturels, conventions culturelles, programmes intercommunaux de développement.

Sport

L’intercommunalité dans ce domaine est à la fois plus récente et plus facile. On note les premiers actes de coopération intercommunale. Des équipements intercommunaux existent : gymnases cantonaux, équipements sportifs de la compétence de districts.

Réalisations intercommunales dans le domaine spécifique des bibliothèques

Neuf départements évoquent des projets en cours ou à venir.

Les projets concernent des SIVOM, des pays ou des communautés de commune. Il s’agit de créer un équipement de qualité, fédérateur, et de proposer l’accès à de nouveaux services.

Questions de vocabulaire
 

Médiathèque de pays
Médiathèque districale
Médiathèque tête de réseau
Bibliothèque ressource
Bibliothèque intercommunale
 et centre de ressource
BM/BCD intercommunale

Les réalisations concernent deux types d’établissements :

  • Les bibliothèques à vocation intercommunale sont évoquées dans 4 à7 départements (BM rayonnante, antenne de BDP ouverte au public, médiathèque départementale ouverte au public, médiathèque de pays). Le propos a ses limites : les expressions vocation intercommunale, influence intercommunale, bibliothèque rayonnant sur plusieurs communes cachent une intercommunalité de fait ou inavouée. La création d’un équipement de qualité peut-elle amener les communes à participer à leur financement ?
  • Les bibliothèques intercommunales sont signalées dans 18 départements. Les bâtiments peuvent être intercommunaux, districaux ou communaux avec bibliothèques associées gérées par un comité de gestion. Le statut de Relais livre en campagne peut leur être attribué. Même diversité dans le mode de gestion : elle peut être associer plusieurs communes, relever d’une communauté de communes, faire l’objet d’une convention entre le département et un regroupement de communes.

Les incidences de ces équipements portent sur

  • le personnel : recrutement de salariés, modifications statutaires, engagement du département ;
  • les budgets : ils peuvent augmenter, être gérés sur un plan intercommunal ;
  • le réseau : agrandissement des locaux, rationalisation de la desserte. La Drôme parle d’effet structurant.

Certains collègues évoquent les conséquences positives d’une démarche intercommunale en terme d’emploi, de budget, d’implication des communes et d’optimisation des moyens. Mais d’autres affirment qu’il est trop tôt pour évaluer, ou évoquent un retard de la démarche avec un très grand nombre de communes.

Les tâches des BDP évoluent : travail en commun sur des projets structurants, participation au projet de bibliothèque d’agglomération (Chartres), participation aux comités de gestion. La desserte se rationalise : desserte regroupée en un seul lieu, moins de logistique, restructuration des missions et soutien logistique en direction des réseaux locaux.

3. Et le Conseil général ?

Projets et positionnement

Les conseils généraux s’engagent dans des démarches intercommunales dans de nombreux domaines : économie (bassins d’activité), environnement et assainissement (eau et déchets), sports, culture.

Ils s’engagent dans la territorialisation de leurs services.

Le Conseil Général et les bibliothèques

Certains conseils généraux accordent des aides financières aux bibliothèques majorées dans le cas d’une intercommunalité affirmée.

De nombreux plans ce développement de la lecture publique sont votés ou en cours d’élaboration.

Les schémas ou contrats peuvent présenter les configurations suivantes :

  • contrats globaux de développements
  • plan général de structuration du territoire
  • conventions culturelles d’animation avec les pays
  • chartes de développement

Incidence des lois Chevènement et Voynet

La mise en place est difficile : ces lois trop récentes, des projets sont abandonnés, il y a peu d’impact à ce jour dans le domaine culturel.

Toutefois les choses suivent leur cours : création de communautés de communes et d’agglomération (Rodez, Grenoble, Châteauroux, Tours...), mise en place de pays, activisme de certaines préfectures.

4. Suggestions, propositions

Certaines BDP évoquent le rôle des conseillers techniques pour le livre des DRA, abordent la question de la place des communes de plus de 10 000 habitants dans nos réseaux. PLus généralement, c’est la place de l’animation et de la culture dans le développement local rural qui est posée.

Les interrogations sont nombreuses. Elles portent notamment sur :

  • le positionnement des instances responsables et leur participation à la réflexion : élus, tutelles administratives
  • les modalités concrètes de réalisation et de fonctionnement : y a-t-il un ou des modèles ? Qui recrute, paie, forme le personnel ? Quelle organisation du travail pour quelles missions ? Comment évaluer ?
  • la place des NTIC dans l’aménagement du territoire.

Certains demandent des explications précises sur la notion d’intercommunalités, d’autres suggère qu’une commission commune ADBDP-ABF s’empare de ce dossier.



Commentez cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Informations éditeur | Espace privé | SPIP