sdf La bibliothèque districale du canton de Cuiseaux : le point de vue d'un élu - ADBDP
logo
ASSOCIATION DES DIRECTEURS DE BIBLIOTHEQUES DEPARTEMENTALES DE PRET Dernier ajout – 17 juillet 2015.
Accueil du site > Journées d’étude > Les journées d’étude annuelles > Journée d’études 2000 : Bibliothèques départementales et développement (...) > La bibliothèque districale du canton de Cuiseaux : le point de vue d’un (...)

La bibliothèque districale du canton de Cuiseaux : le point de vue d’un élu

Guy Coulon, Vice-Président aux affaires culturelles et sportives du district du canton de Cuiseaux

publié le lundi 15 août 2005

impression

Présentation du district du canton de Cuiseaux

Le District du Canton de Cuiseaux est un établissement public à fiscalité propre. Situé aux confins de la région Bourgogne et du département de Saône et Loire, il est limitrophe des départements du Jura et de l’Ain et, par conséquent, des régions Franche-Comté et Rhône-Alpes.

Le District a été créé le 1er janvier 1992 en se substituant à un SIVOM,, lui-même existant depuis 1972.

Il est composé des neuf communes que compte le canton : Champagne (502 hab.), Condal (349 hab.), Cuiseaux (1783 hab.), Dommartin les Cuiseaux (652 hab.), Flacey en Bresse (358 hab.), Frontenaud (660 hab.), Joudes (419 hab.), Le Miroir (503 hab.), Varennes-Saint-Sauveur (1017 hab.), soit au total 6243 habitants.
Siège social : Mairie de Cuiseaux
Secrétariat : Hôtel de Ville à Varennes-Saint-Sauveur (Tél. 03.85.60.10.95).

Situation géographique :

35 km de Lons-le-Saunier (Jura) - 45 km de Bourg-en-Bresse (Ain) - 20 km de Louhans - 60 km de Chalon-sur-Saône et Macon (Saône-et-Loire)

Situation économique :

  • Secteur rural avec implantation agro-alimentaire importante (Ets Bigard - abattoirs bovins à Cuiseaux) - (Laiteries du Revermont à Varennes-Saint-Sauveur)
  • Activités artisanales fortes (Bâtiment - Sous-traitance - Mécanique générale - Plasturgie, etc.)
  • Polyculture à vocation élevage laitier et viande - Élevage volailles de Bresse

Le District est composé de 30 délégués issus de chaque commune. Il est présidé par le Docteur René Beaumont, maire de Varennes-Saint-Sauveur, conseiller général du canton de Cuiseaux et également Président du Conseil général de Saône-et-Loire. Le bureau est composé des maires de chaque commune ainsi que des présidents des différentes commissions

LA BIBLIOTHEQUE DISTRICALE

La bibliothèque districale est née à partir d’un existant et d’une volonté politique forte de développement de la lecture publique.

1. État des lieux avant la bibliothèque districale

Il existait deux bibliothèques : l’une à Cuiseaux, l’autre à Varennes-Saint-Sauveur :

Commune

Cuiseaux

Varennes

Population

1793 hab.

1017 hab.

Offre documentaire

6000 livres 5 périodiques
+ 900 livres dépôt

1100 livres
+ 800 livres dépôt

% lecteurs

18,5%

25,2%

Horaires d’ouverture

10h/semaine

4 à 5h30/semaine

Budget livres

7 F/habitant

3,50 F/habitant

Personnel

8 personnes dont 1 qualifiée rémunérée 1/2 temps

10 personnes dont 1 qualifiée (tous bénévoles)

Animations

Heure du Conte

Atelier enfants
Coopération Écoles

Expositions

A noter, l’implantation récente à Cuiseaux (1993) avec des locaux rénovés par la municipalité : 154 m2 dont trois salles mises à disposition du public. Vu les horaires d’ouverture, le nombre d’ouvrages à gérer, les animations nombreuses à Cuiseaux, la nécessité d’un emploi rémunéré à mi-temps s’est avéré indispensable, ce qui n’exclut pas la présence non moins indispensable, d’un groupe de bénévoles.

Quant à Varennes, l’exiguïté des locaux (25 m2), le nombre d’ouvrages disponibles réduit, l’absence de personnel rémunéré. sont autant de facteurs handicapants pour le développement de la lecture publique.

2. La volonté du District de développer la lecture

En s’appuyant sur un existant et sur une intercommunalité forte et ancienne, le District décide en 1995 de créer une bibliothèque intercommunale à trois pôles.

Avant d’en arriver là, le District a engagé une réflexion en dégageant quelques points forts qui ont amené à créer une bibliothèque districale avec les moyens correspondants.

Nous avons notamment considéré que la lecture est un enjeu culturel de formation et de loisirs, qu’elle est une contribution au développement de la connaissance, de l’information, de la documentation.

Faciliter l’accès à la lecture nous est donc, apparu comme une mission impérieuse et un enjeu d’actualité.

Par ailleurs, le développement de la lecture publique dans le cadre d’une coopération intercommunale nous a semblé comme un élément de lutte contre les inégalités en même temps qu’un outil pour surmonter la ruralité et atteindre tous les publics.

En effet, s’il est difficilement envisageable de créer neuf points de lecture, c’est à dire, un par commune, il est plus simple et plus facile de mutualiser les moyens pour créer trois points de lecture, reliant chacun, trois communes.

C’est là, l’intérêt de l’intercommunalité : le projet devient celui d’un regroupement de communes et il n’est envisageable que dans l’intérêt de tous, avec une forte implication de chacun.

Pour que ce projet soit acceptable et accepté, il doit donc se construire à partir d’un état des lieux, (que nous venons d ’ évoquer), d’objectifs définis, de moyens et de procédures à mettre en place pour les atteindre et enfin d’une évaluation du dispositif.

Ce sont autant de passages incontournables mais qui ne sont pas insurmontables pour peu que les acteurs des projets (en l’occurrence les élus du canton) soient convaincus de son bien-fondé.

3. La création de la bibliothèque intercommunale : 1995-1996

Partant de l’état d’esprit évoqué, le District du canton de Cuiseaux décide donc de mettre en place une bibliothèque intercommunale à trois pôles :

  • Un centre de ressources à Cuiseaux
    Communes rattachées : Cuiseaux, Champagnat, Joudes
    Distances maxi : 5 km
  • Un relais-lecture à Varennes-Saint-Sauveur
    Communes rattachées : Varennes, Condal, Dommartin
    Distances maxi : 6 km
  • Un relais-lecture à Frontenaud (création)
    Communes rattachées : Frontenaud, Le Miroir, Flacey
    Distances maxi : 8 à 10 km

Le personnel :

  • L’emploi de Cuiseaux passe à 30 h/semaine, car en plus de la gestion de la bibliothèque de Cuiseaux, s’ajoute cette personne, la supervision et la gestion comptable des deux autres pôles.
  • Création de deux emplois à temps partiel (2 x 16 h sur Varennes et Frontenaud) Ces emplois sont en catégorie C de la Fonction Publique Territoriale (agent du patrimoine pour Cuiseaux et agent administratif contractuel pour Varennes et Frontenaud
  • A cela,, s’ajoutent les bénévoles , indispensables au fonctionnement normal de l’ensemble :
    • Cuiseaux 8 dont 1 avec formation ABF
    • Varennes 7 dont 1 avec formation ABF
    • Frontenaud : 3

Les locaux :

Ils appartiennent à chaque commune siège. Par contre, les frais de fonctionnement et d’aménagement (entretien, chauffage, nettoyage, mobilier, etc ... ) sont supportés par le budget du District.

Les surfaces :

  • Cuiseaux : 154 m2
  • Varennes : on est passé de 30 m2 à 60 m2
  • Frontenaud : création = 120 m2.

L’ouverture au public :

  • Cuiseaux : 10 h réparties sur 4 jours
  • Varennes : 8 h 30 réparties sur 4 jours
  • Frontenaud : 6 h réparties sur 3 jours Des permanences mensuelles supplémentaires sont faites dans les écoles et les Clubs du 3ème âge des communes non sièges en particulier.

Le budget :

Année 1996 1999

Achat de livres

31 700F

54 000 F
(8,50/hab., 10 F en 2000)

Fonctionnement

8 465 F

43 300 F

Personnel

126 594 F

246 700 F

Investissement

125 000 F

dont 40 000 F de subv. du Conseil régional
et 30000 F de subv. du Conseil général
(aménagement locaux Frontenaud et Varennes)

205 000 F (informatisation)
dont 158 500 F de subventions (77%)

État : 61 000 F,
Région : 57 500 F,
Département : 40 000 F

Fonctionnement et gestion :

Il est assuré par le personnel rémunéré et les bénévoles. Il existe un règlement intérieur commun aux 3 points lecture. Il existe un comité de gestion composé d’un élu de chaque commune, des bibliothécaires et de bénévoles volontaires.

Les perspectives :

Une informatisation en réseau devrait déjà fonctionner, mais des retards sont dus au fonctionnement en réseau et au logiciel (Microbib). Tout le fonds de livres a été saisi (soit plus de 10000 ouvrages) Tout devrait fonctionner au 1er j anvier 2001.

Au total, 7 ordinateurs :

  • reliés en réseau par Internet : 3 à Cuiseaux, 2 à Varennes, 2 à Frontenaud
  • et en liaison avec le Point CYBER J implanté à Dommartin avec 4 ordinateurs cette année.

En conclusion

Sans une volonté forte du District et sans les aides importantes (État, Région, Département), tant pour l’installation que 1’informatisation des bibliothèques, nous n’aurions pas pu mener à bien notre projet. L’intercommunalité a permis la réalisation du projet grâce à son appropriation commune, grâce à des moyens que les petites communes n’auraient pas pu ou peut être pas voulu engager.

Ce que l’on doit retenir, c’est que la volonté commune des élus du canton a permis de mette en place :

  • un outil indispensable à la lecture publique et à son développement sur le canton ;
  • l’accès pour tous les habitants du canton à la lecture publique, puis aussi aux NTIC depuis 2000 (chose impossible sans 1’intercommunalité) ;
  • la création de plus d’un équivalent emploi à temps plein + un emploi-jeune pour le Point CYBER J. ;
  • l’accroissement de l’amplitude des horaires d’ouverture au public ;
  • la création d’un point lecture supplémentaire et l’amélioration d’un des deux existants ;
  • l’informatisation de l’ensemble à compter du 1er janvier 2001
Cela s’est fait au prix d’efforts financiers importants dont on ne peut faire l’impasse si l’on veut mener à bien un projet aussi important.

Je vous remercie de votre attention....



Commentez cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Informations éditeur | Espace privé | SPIP