sdf Le Pays de Racan (Indre-et-Loire) : une intercommunalité alternative - ADBDP
logo
ASSOCIATION DES DIRECTEURS DE BIBLIOTHEQUES DEPARTEMENTALES DE PRET Dernier ajout – 17 juillet 2015.
Accueil du site > Journées d’étude > Les journées d’étude annuelles > Journée d’études 2000 : Bibliothèques départementales et développement (...) > Le Pays de Racan (Indre-et-Loire) : une intercommunalité alternative

Le Pays de Racan (Indre-et-Loire) : une intercommunalité alternative

Jean-Yves Pineau, Agent de développement du Pays de Racan

publié le lundi 15 août 2005

impression

Le territoire

Le Pays de Racan, zone rurale fragile, est situé en Indre-et-Loire à une trentaine de kilomètres au Nord de Tours. Il regroupe le canton de Neuvy-le-Roi (10 communes) et trois communes du Nord du canton de Neuillé-Pont-Pierre (pour une population d’environ 8 500 habitants). Composé de petits villages, il n’existe pas de bourg suffisamment important pour pouvoir jouer un rôle d’entraînement économique sur le territoire. Zone limite entre les départements de la Sarthe, du Loir-et-Cher et de l’Indre-et-Loire et à la frontière de deux Régions administratives (le Centre dont il fait partie et les Pays-de-Loire) l’activité économique prédominante du Pays de Racan reste l’agriculture. A l’Est du Pays de Racan dominent les grandes cultures (céréales, tournesols, etc.) tandis qu’à l’ouest on retrouve une forte activité autour de la culture de champignons et l’arboriculture. Pourtant, s’il n’existe pas vraiment d’activité économique de "substitution", on peut observer un début de développement récent de petites ou moyennes entreprises notamment dans la chaudronnerie et l’aéraulique ainsi que dans l’informatique de services. Cependant, le récent classement du canton de Neuvy-le- Roi (qui constitue la majeure partie du Pays de Racan) en zone de développement prioritaire, entérine le lent dépérissement économique du territoire constaté depuis 1988. On peut résumer cette fragilité en distinguant trois éléments structurels - ceux-là mêmes qui ont servi à inscrire ce territoire dans l’objectif européen pour le développement des zones rurales (5B) :

  • les problèmes démographiques : baisse du nombre d’habitants (-4,6% au dernier recensement), amoindrissement de la densité de population (22 habitants au km², moins 33%), forte augmentation de l’indice du vieillissement de la population,
  • la mono-activité agricole : importance de la surface agricole utile, nombreux emplois dans le secteur primaire (35 %),
  • le revenu par habitant qui est faible.

Les infrastructures de transports sont relativement satisfaisantes (Axe routier Tours-Le Mans et Blois-Angers)

Riche de savoir-faire et possédant un patrimoine préservé, le Pays de Racan s’est engagé dès 1990 dans une démarche de valorisation de ses ressources locales. Initiée de manière originale par un collège (le collège Racan de Neuvy-le-Roi) qui est devenu co-acteur du développement de son territoire et animée par une association multipartenariale (les Trois-Vallées du Pays de Racan), la première phase du projet de développement visait à créer une identité locale forte pour permettre la mobilisation des acteurs et la mise en oeuvre d’un plan de développement touristique et culturel. En obtenant rapidement des résultats conséquents, le Pays de Racan veut aujourd’hui s’engager dans une phase de globalisation de son développement.

Le Groupe d’action locale

Le GAL Pays de Racan se compose de la manière suivante : le collège Racan, chef de file administratif et financier du GAL, l’association des Trois-Vallées du Pays de Racan (12 communes, 50 entreprises, artisans, commerçants, 22 associations et 250 particuliers) et les douze communes adhérentes. L’animation, le suivi et la coordination du programme sont confiés à l’association des Trois-Vallées du Pays de Racan (structure disposant d’un agent de développement).

L’originalité du projet réside en partie dans le fait que le collège joue ici un rôle moteur dans la démarche de développement local.

Le projet de développement

Le programme d’innovation rurale du Pays de Racan se décompose en deux volets principaux.

1. Création d’un Centre de ressources pour la vie locale

Au sein du collège, qui accueille déjà l’association des Trois Vallées du Pays de Racan, un Centre de Ressources a été créé. Outre la présence d’un Point Public et d’un Point Information Jeunesse, le Centre de Ressources propose cinq domaines d’actions&nbp; :

  • Former, informer, mobiliser
  • Accueil, conseils, orientation
  • Permanences spécialisées
  • Formations de proximité
  • Services à la population

2. A partir d’une approche par Pôle, mettre en oeuvre un plan de développement global

Le GAL Pays de Racan a déterminé trois pôles de développement privilégiés :

  1. premier Pôle de développement touristique et de diversification agricole
  2. deuxieme Pôle de développement culturel et d’animation
  3. troisieme Pôle de développement des nouvelles techniques de l’information, de la communication et de l’enseignement

Exemples d’actions innovantes

1. Valoriser le patrimoine du Pays de Racan ; construire et commercialiser des produits touristiques

Axée au départ sur le tourisme rural, la démarche de développement du Pays de Racan s’est attachée à valoriser le patrimoine existant (monuments religieux, châteaux, savoir-faire agricole, etc) tout en organisant les conditions même de ce développement touristique : accroissement des infrastructures d’hébergements, animations, mise en place d’une Maison de pays.

Aujourd’hui, ce développement doit se traduire par la mise en marché de produits touristiques (thématiques). L’association a recruté une personne chargée de construire et de commercialiser ces produits (recrutement dans le cadre du programme européen LEADER II et du dispositif Emplois-Jeunes).

2. Autour d’une champignonnière : créer un complexe touristique

Les caves champignonnières Meyer-Champi sont situées sur un site historique remarquable : il s’agit d’une ancienne abbaye cistercienne datant du XIIIème siècle. L’entrepreneur, partenaire de l’association, a ouvert son entreprise aux visites depuis six ans. Les visites et la promotion du lieu sont assurées par l’association des Trois Vallées du Pays de Racan. Aujourd’hui, l’entreprise souhaite développer l’activité touristique en tant que diversification économique et souhaite étudier les conditions de réalisation d’un site attractif, tourné vers la découverte du savoir-faire mycologique et agrémenté d’un parc animalier (idée de conservatoire).

Ce site permettrait de doter le Pays de Racan d’une infrastructure touristique conséquente capable d’attirer un large public et de générer d’importantes retombées économiques au niveau local.

3. Création d’une "Maison des Ecritures"

Projet élaboré autour d’Alfil, maison d’éditions s’étant délocalisée de Paris pour s’installer au Pays de Racan en 1995, l’association Maison des écritures s’est créée en 1998. Inscrit dans le cadre du développement culturel du territoire, ce projet est basé sur l’accueil d’auteurs en résidence. Autour de ces résidences, il sera développé un certains nombres d’animations, toutes liées à l’écriture (stages, rencontres, contes, lectures, etc). Un chef de projet vient d’être recruté pour mener à bien cette opération.

4. A partir du festival des Bucoliques, accompagner le projet de développement culturel du Pays de Racan

Organisé par l’association des Trois-Vallées du Pays de Racan (10ème édition du festival en 1999), le festival des "Bucoliques du Pays de Racan" a largement contribué à promouvoir l’entité "Pays de Racan" en s’inscrivant d’emblée dans la démarche de développement local initiée sur le territoire.

L’action à mener consiste à rassembler les acteurs culturels du territoire, les élus, les socioprofessionnels concernés afin de mettre en oeuvre un Contrat de développement culturel (le Conseil général d’Indre-et-Loire est le principal partenaire financier et promoteur du contrat).

Pour cela, il est imaginé le recrutement d’un chargé de mission spécifique (LEADER II et Conseil Général).

5. Collège Racan : utiliser les nouvelles technologies de l’information, de la communication et de l’enseignement pour créer une structure de formation professionnelle continue ouverte aux acteurs économiques du territoire

Considérant qu’en zone rurale le public est hétérogène, les objectifs et les besoins en formation très variés, il importe de répondre de manière souple et différenciée (dans le temps, les méthodes, les outils) à l’ensemble des demandes.

En créant un espace multimédia, relié via Internet aux actions de formation individualisées du GRETA Touraine (langues, informatique, tertiaire), établissement public rattaché à l’Éducation nationale, il s’agit bien de prendre en charge de manière individuelle et selon des durées à chaque fois spécifiques et variables des stagiaires plus nombreux dans le cadre de formations plus diversifiées. Il s’agit aussi en se dotant d’un outil multimédia performant d’ouvrir les activités de formation à tout le champ des télé-services dont l’appropriation devient un impératif pour les TPMI-PME.

Ainsi, cet espace multimédia permettra de compléter et de prolonger de façon décisive les activités de formation continue en les modernisant tant du point de vue de l’efficacité pédagogique que de la satisfaction des besoins nouveaux induits par l’avènement inéluctable de la société de l’information et des réseaux.

Partie synthétique

Contact

Didier Montagné - Principal du Collège Racan, Président de l’association des Trois-Vallées du Pays de Racan et du GAL "Pays de Racan"
Pineau Jean-Yves - Agent de développement
Gros Catherine - Agent de développement
"Les Trois Vallées du Pays de Racan" - BP 19 - 37370 Neuvy-le-Roi
Tél : 02 47 24 84 12
Fax : 02 47 24 82 86
E-mail : cracan@wanadoo.fr
Langues de communication (E-P) : FR-EN-SP
&Ecute;tat membre : France
Région : Centre
Objectif : 5b
Superficie : 380 km2
Population : 8 500 habitants
Densité : 22 hab/km2

Économie et emploi

Taux de chômage : 9 % (95) (taux peu élevé dû aux emplois saisonniers)
Population active :
secteur primaire : 35 %
secteur secondaire : 21,6 %
secteur tertiaire : 43,4 %

Caractéristiques du territoire

Plateaux peu élevés (Gâtine)
Espaces protégés : projet NATURA 2000 pour une partie du territoire

Données LEADER II
(initiative européenne pour le développement des zones rurales, http://www.reseauleader.com)

  • Financement :
    • TOTAL :
    • 3 803 96 F
    • Contribution EU : 1 953 898 F
    • Autre fonds publics : 1 728 898 F
    • Privé : 121 000 F
  • Type de mesures
    • Assistance technique : 254
    • Formation professionnelle : 110
    • Tourisme rural : 60
    • PME, artisanat, services : 25
    • Valorisation des produits agricoles : 35
    • Autres : 41
    • Fonctionnement du GAL : 60


Commentez cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Informations éditeur | Espace privé | SPIP